Cinéma SUPERNOVA

Situation

 Le cinéma Art & Essai est situé au bout du bâtiment de la CIGV, le long de la rue du Faubourg Raines et le long d’une l’allée piétonne permettant d’accéder au cœur de la Cité. Il marque également le début du futur éco quartier. L’architecture du bâtiment cherche à mettre en valeur cette situation privilégiée.

Une imbrication de volume

Le projet se compose de trois volumes imbriqués* dont les proportions et la géométrie répondent en premier lieu au double enjeu suivant :

-          Participer à la volumétrie d’ensemble

-          Révéler une identité forte et à échelle humaine

*L’entrée, Le Cinéma…

Ce premier bâtiment qui compose le cinéma s’inscrit dans le prolongement du bâtiment réhabilité de la Cité, reprenant sa géométrie et en particulier la toiture à double pente. Il est entièrement recouvert de bardage bois le long de la cour Berrier et en toiture.

L’entrée du Cinéma se fera sur le pignon dans l’allée piétonne.

La façade d’entrée est pensée comme un hommage aux façades traditionnelles de cinéma, où l’enseigne, l’affichage et l’architecture forme un tout, devenant l’expression même du bâtiment. Composée d’une structure métallique légère, sur une épaisseur de 1.80m, cette façade largement ajourée semble se dévoiler tout en révélant dans le même le temps le bâtiment auquel elle se rattache et le reste de la Cité.

*Le long de la rue, La Ville…

Il est le plus grand bâtiment qui compose le cinéma Art et Essai ; c’est celui qui d’une part, entre en écho avec les volumes du multiplex voisin, et d’autre part, tire parti de cette visibilité pour dialoguer avec le reste du site, le quartier, la ville de Dijon.

C’est dans cette optique et pour rappeler l’un des éléments les plus marquants de l’architecture bourguignonne, que les façades ont été pensées selon un motif rappelant les toitures en tuiles vernissées, et en particulier celles qui couvrent l’ancien hôpital du site, le long du bras de l’Ouche.

Réalisés en béton matricé de teinte claire, les motifs en chevrons accrocheront la lumière et modifieront l’aspect des façades au gré des saisons.

*Le cinéma de plein-air, La vie…

S’il constitue le plus petit volume du cinéma Art et Essai, il est essentiel à la composition générale ; occupant tout le long de l’allée piétonne, il permet une transition douce et à échelle humaine depuis la rue du faubourg Raines jusqu’au cœur de la Cité de la Gastronomie.

Il est entièrement recouvert d’une toiture terrasse accessible au public qui accueille un cinéma de plein-air. Il apparaît comme le prolongement de l’espace public, une invitation à découvrir ce nouveau lieu de vie et de partage. C’est un volume à la fois discret et animé.

Les façades sont traitées en béton matricé selon 2 finitions, un aspect pierre en partie basse et un parfaitement lisse en partie haute. En RDC, Les larges baies vitrées qui éclairent le hall et la structure le long de l’escalier qui accède à la terrasse seront en aluminium laqué dans un ton brun cuivre en harmonie avec le traitement de la façade d’entrée.

* crédits perspectives générales de la Cité Internationale de la Gastronomie et du vin (CIGV) > agence AAAB (Agence d’Architecture Anthony Bechu)

Site  Site de la CIGV, Dijon (21)


Maître d’ouvrage  SAS LES 1001 NUITS


Constructeur Eiffage Immobilier ( AAAB, architecte de la CIGV )


Maîtrise d’oeuvre  Maxime Lécuyer Architecte


Coût des travaux  NC


Surface de plancher  NC


Bureau d’étude Fluides  NC


Bureau d’étude Structure  NC