93 Logements RT2012

La volumétrie générale est fondée sur un principe : éviter l’effet de masse et renforcer la verticalité par des redents en façades principales, poursuivi toute hauteur avec des retours importants en acrotère.
Ce fractionnement par différents plans permet de se rapprocher d’un effet de maisons de villes superposées avec jardin en pied, effet particulièrement sensible le long de l’allée centrale, mais également sur la façade rue des Lacs avec son talus en pied, et rappel sur la façade sur parking qui reprend le même rythme.
La volumétrie descend progressivement côté avenue de la Résistance. Les pignons, de hauteur réduite, sont alors couronnés de jardins suspendus en terrasse.
Les balcons, dont la profondeur (150 cm) permet de véritables lieux de vie, viennent se nicher dans les redents de façade pour y trouver l’intimité nécessaire. La répartition des balcons évite tout systématisme, en créant quelques absences, elle permet à l’oeil de rebondir et saisir un rythme.
Les percements en façade sont variés dans leur implantation et leurs dimensions, superposés ou décalés selon cas, ils apportent l’animation nécessaire à la sobriété et à la pureté expressive de l’ensemble.
L’identité est renforcée par la présence d’une tôle perforée conçue spécialement pour l’opération, que l’on retrouve en habillage des balcons et dans la clôture sur rue au niveau des accès.

Site  Quartier de la Gare, Mée-Sur-Seine (77)


Maître d’ouvrage  NEXITY


Maîtrise d’oeuvre de conception  ML ARCHITECTURE
associé à ARCHIMEDIANE


Coût des travaux  6.500.000 € HT


Surface hors oeuvre nette  6000 m²